Accord Air Algérie-Rolls Royce pour la maintenance des aéronefs

Accord Air Algérie-Rolls Royce pour la maintenance des aéronefs

ALGER- La compagnie aérienne nationale Air Algérie et le fabricant de moteurs d’aéronefs Rolls-Royce ont signé, mardi à Alger, un mémorandum d’entente de partenariat pour la réparation en Algérie des moteurs aéronautiques de ce constructeur.

Ce document a été signé en marge d’un séminaire sur la sécurité aérienne, en présence du ministre des Transports, Boudjemaa Talai, et le P-dg d’Air Algérie, Mohamed Abdou Bouderbala.

Ce mémorandum d’entente avec le deuxième fabricant mondial des moteurs d’avions prévoit la réparation locale des moteurs Rolls-Royce des avions d’Air Algérie et dont le nombre a atteint dix moteurs, a indiqué M. Bouderbala.

En vertu de ce contrat, les ingénieurs de cette compagnie britannique accéderont aux bases de maintenance d’Air Algérie pour réparer les moteurs et accompagner les ingénieurs et cadres algériens dans ce domaine à travers la formation et le transfert du savoir-faire.

La réparation en Algérie de ces moteurs va permettre de réduire les coûts et de développer l’activité maintenance, qui est limitée, jusque-là, à la réparation de l’avion, pour l’étendre à la réparation des moteurs, a expliqué M. Bouderbala.

A travers ce partenariat, qui porte aussi sur des aspects liés à l’engineering et le management, Rolls-Royce devrait confier une partie de ses marchés pour une éventuelle réparation en Algérie, a fait savoir le chef de division de la maintenance et réparation des aéronefs à Air Algérie, Mohamed Salim Zioueche.

Des accords avec de gros constructeurs d’aéronefs sont également prévus dans le sillage de la création, en juillet prochain, de la filiale Air Algérie-maintenance qui prévoit d’ouvrir ses centres de maintenance à la réparation des aéronefs des compagnies étrangères notamment régionales et africaines, selon M. Zioueche.

A travers ce type de partenariats technologiques, « l’Algérie peut devenir un hub et un pôle d’excellence dans la maintenance des avions » à l’horizon 2025, a avancé le ministre des Transports.

 

==Une flotte de 100 avions à l’horizon 2025==

 

Par ailleurs, le P-dg d’Air Algérie a rappelé que la flotte d’Air Algérie, qui devrait atteindre 59 avions fin 2016 avec l’acquisition de huit (8) Boeing, serait composée d’une centaine d’avions à l’horizon 2020-2025 à travers de nouveaux plans de développement.

Ainsi, la compagnie prévoit l’acquisition d’autres avions pour couvrir de nouvelles destinations, notamment africaines, et faire de l’Algérie un hub et une zone de transit des pays africains vers les autres pays.

Il a cité, à cet effet, l’ouverture, en septembre prochain, de la ligne aérienne Alger-Guangzhou (Chine) qui sera suivie par des lignes vers Budapest (Hongrie), Addis-Abeba (Ethiopie), Soudan et New York (Etats-Unis).

Source : Algérie Presse Service