Aéroport d’Oran: table garnie à l’heure du f’tour pour les voyageurs rentrant au pays

Aéroport d'Oran: table garnie à l’heure du f’tour pour les voyageurs rentrant au pays

ORAN- Tous les cadres de la Police Algérienne des Frontières (PAF) de l’aéroport international Ahmed Benbella d’Oran étaient mobilisés mercredi à l’heure de la rupture du jeûne pour accueillir les passagers en provenance de France et leur offrir le f’tour.

C’était une agréable surprise pour la soixantaine de passagers du vol AH 1079 en provenance de Lille (France), qui ne s’attendaient pas à un tel accueil. L’appareil d’Air Algérie a atterrit sur le tarmac de l’aéroport d’Oran à 20 h 15 précise.  Dix minutes plus tard, les passagers se trouvaient devant la porte de l’aérogare, au moment même où le muezzin annonçait la rupture du jeûne.

Des policières, le sourire aux lèvres et des plateaux de dattes et de lait à la main, les attendaient devant la porte. Le commissaire divisionnaire Bellagoune Abdelmadjid, chef de la deuxième Brigade de PAF et le commissaire divisionnaire Braïka Ali, chef de la sécurité de l’aéroport, ainsi que tous les cadres et le personnel de cette institution, en plus des cadres des douanes formaient le comité d’accueil des voyageurs.

Une table garnie, chargée de la traditionnelle h’rira oranaise, de bourek, de jus de fruit et d’autres victuailles, attendait le bon vouloir des voyageurs harassés par le voyage et le jeûne.

Quelque voyageurs se sont contentés de rompre le jeûne avec des dattes et du lait, et se sont vite éclipsés pour récupérer leurs bagages et rejoindre leurs proches qui les attendaient dans le hall de l’aérogare. D’autres ne se sont pas faits priés et se sont attablés pour faire honneur au repas si gentiment offert, avant de se soumettre aux traditionnelles formalités de police et de douanes.

L’ambiance était particulière dans l’enceinte de la salle des arrivées internationales de l’aérogare. Tous les voyageurs, des membres de la communauté nationale établie en France pour la plupart, étaient enchantés de l’accueil qui leur a été réservé et du fait de se trouver enfin à Oran. Tous ont été unanimes à souligner, dans des déclarations à l’APS, qu’ils sont venus, comme chaque année au pays pour passer le mois de ramadhan.  D’autres comptent rester bien au-delà et passer quelques jours, voire quelques semaines, au bord de la plage.

Lourdement chargés, fatigués du voyage et du jeûne, traînant derrière eux de nombreux enfants, tous avaient, néanmoins, un sourire qui éclairait leurs visages.

Une belle image de générosité

« Quelle belle surprise, nous sommes arrivés pile au moment de la rupture du jeûne et ce geste de la PAF nous a beaucoup réconfortés, d’autant qu’on a encore du chemin à faire pour rejoindre nos familles, je remercie vivement les responsables et le personnel de la PAF pour leur gentillesse et pour cet accueil si chaleureux », dit Fatiha, une dame d’un certain âge, installée à Lille, venue avec ses enfants passer le ramadhan et les vacances d’été dans la région d’Oran.

Pour cette dame, « l’ambiance du mois sacré en Algérie est particulière et inimitable ».

Si Farouk, un vieil émigré installé depuis très longtemps à Metz, originaire de la wilaya de Tlemcen, a considéré que ce geste est « une belle image de générosité que nous offre notre chère Algérie. J’en suis très ému. Je vis en France depuis 45 ans et je n’ai jamais raté un seul ramadhan au pays. Je suis retraité des chemins de fer et depuis quelques années je passe le ramadhan avec les miens et je reste dans mon patelin jusqu’à l’Aïd El-Adha », a-t-il confié, ajoutant que « le ramadhan et les fêtes religieuses au pays sont irremplaçables ».

Pour Maliha, du quartier populaire de Medioni à Oran, installée depuis deux décennies à Lille, l’accueil réservé aux voyageurs a été une belle surprise.

« Les Algériens sont formidables. C’est pour cela que je tiens à passer mes vacances, et surtout le ramadhan, auprès de ma famille à Oran. Ici, le mois sacré a une saveur toute particulière que l’on ne peut apprécier pleinement qu’après une longue absence du pays, une ou plusieurs années parfois », a-t-elle tenu à souligner.

Vers 21 h 15, tous les voyageurs avaient déjà quitté l’aéroport Ahmed Benbella. Auparavant, un vol en provenance de Lyon est arrivé vers 19 h 40.

La centaine de passagers ont bénéficié d’un accueil exemplaire, mais n’ont pu profiter du repas offert par la PAF, car l’heure de la rupture du jeûne était encore loin.

Le commissaire divisionnaire Bellagoune Abdelmadjid a indiqué à l’APS que cette initiative de la PAF entre dans le cadre d’une vaste campagne lancée par la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) portant généralisation des repas collectifs au profit des voyageurs, dans le but de concrétiser le principe de la police de proximité, ainsi qu’à l’occasion du mois sacré de ramadhan.

« Les services de la Sûreté nationale de la wilaya d’Oran et tout particulièrement ceux de la police des frontières au niveau de l’aéroport international Ahmed Benbella, oeuvrera à assurer des repas aux voyageurs en provenance des pays étrangers et dont l’arrivée coïncide avec l’heure de la rupture du jeûne », a-t-il souligné.

Le même responsable a noté, par ailleurs, que la direction générale de la Sûreté nationale a pris, cette année, des « mesures spéciales » pour faciliter le contrôle des documents des voyageurs, aux ports et aéroports du pays, pour faire face à l’arrivée massive des membres de la communauté nationale à l’étranger.

« Ces mesures de sécurité permettront d’améliorer les conditions d’accueil des voyageurs et des émigrés algériens grâce au renforcement des équipes chargées du contrôle des documents des passagers durant la saison estivale, ce qui réduira ainsi le temps de contrôle des voyageurs », a expliqué cet officier.

Source : Algérie Presse Service

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant votre visite sur notre site, vous autorisez l'utilisation des cookies. Ces cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Plus d'informations

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close