L’Open Sky interviendra après la modernisation d’Air Algérie

L'Open Sky interviendra après la modernisation d'Air Algérie

ALGER- Le domaine aérien algérien sera ouvert à la condition que le pavillon national hisse la qualité de ses prestations de service au niveau exigé par les normes internationales, a indiqué dimanche à Alger le ministre des Transports, Boudjama Talai.

« Le jour où le pavillon national Air Algérie offrira à ses clients une qualité de service selon les normes internationales et comparable à celle des autres compagnies aériennes, ce jour-là, l’Open Sky ne dérangera personne », a souligné M. Talai lors d’une visite d’inspection à l’aéroport international Houari Boumediene.

Un plan de modernisation est en cours d’exécution pour améliorer la gestion et la qualité de service du pavillon national et le rendre compétitif, a dit le ministre.

Il a rappelé dans le cadre le plan de restructuration d’Air Algérie qui va se doter de quatre filiales: le catering (l’activité de préparation des repas destinés aux passagers), le transport de marchandises (cargo), le handling (embarquement, enregistrement des bagages…), la maintenance et la réparation des aéronefs d’Air Algérie et d’autres compagnies aériennes.

Le plan de modernisation comprend également la réorganisation des vols et le renforcement de la flotte de la compagnie composée actuellement d’une quarantaine d’appareils.

« Les vols seront réorganisés. Les lignes seront renforcées en moyens de transport en fonction du flux des voyageurs. La priorité sera donnée aux lignes les plus demandées et fréquentées », a-t-il précisé.

A l’aéroport international Houari Boumediene, M. Talai a reçu des explications sur les activités de cette infrastructure qui a enregistré en 2014 le passage de  6,4 millions de voyageurs.

A cette occasion, un exposé a été également  présenté sur l’avion-laboratoire XLS+, doté d’un système d’inspection en vol, exploité par l’Etablissement national de la navigation aérienne (ENNA).

Cet avion-laboratoire, acquis en novembre 2009, permet « d’inspecter en vol tous les moyens de navigation aérienne et d’atterrissage civil en Algérie et assure l’inspection en vol d’une partie des aides à la navigation aérienne et à l’atterrissage militaires », selon un document de l’ENNA remis à la presse.

A Dar El Beida, le ministre a inspecté l’Office nationale de la météorologie (ONM), dont il a vanté la qualité de service obtenue grâce à un équipement des plus modernes et un personnel, constitué de 1.132 travailleurs dont 664 techniciens, qui veille à donner une « information précise » aux clients.

Doté de 81 stations d’observation à l’échelle nationale, l’ONM assure des prestations météorologiques essentiellement au profit du secteur aéronautique avec un taux de 87%.

Source : Algérie Presse Service